nav-left cat-right
cat-right

Exposition Mail Art

Chers compatriotes de Maurice et d’outre-mer, amis et passionnés des Arts,
Cette lettre vous surprendra peut-être, mais le Blue Penny Museum, à l’occasion de ses dix ans d’existence, se devait de proposer une manifestation d’Art populaire d’envergure autour d’un patrimoine local mondialement célèbre, nos deux fameux timbres “Post Office”, Blue et Red Vermilion.
En fait, ces deux joyaux, admirés par tous les collectionneurs du Monde entier, offrent tous les jours une visibilité incroyable à notre pays et cela, à notre insu. Sur deux centimètres carrés, ils nous donnent à voir aussi bien trois siècles de gravure européenne qu’un condensé historique et symbolique de notre passé colonial.
La philatélie est plus populaire sur la planète que le football amateur… Rien qu’en Chine, selon la célèbre firme Stanley & Gibbons, on compte 60 millions de philatélistes amateurs, le saviez-vous ? Par ailleurs, le timbre poste est un produit planétaire qui existe partout et dont l’usage fait fondamentalement partie de notre vie quotidienne. Nos deux timbres ne sont donc en réalité que le sommet, le nec plus ultra d’un Art immensément populaire. Leur valeur esthétique est quasi iconique.
Le Blue Penny Museum, seul site au monde où ces deux œuvres peuvent être quotidiennement contemplées, se devait de tout faire pour mieux rapprocher ces timbres de la population mauricienne elle-même. Célébrer notre chance de posséder deux objets parmi les plus recherchés au monde est un devoir, montrer que ces timbres font effectivement partie de notre patrimoine, est un défi et le musée se devait de servir de lien entre une culture prétendument élitiste et des artistes contemporains, la solution résidant en un seul terme : le MAIL ART.
Le Mail Art ou Art postal (ou encore Art posté) est une forme d’art utilisant les éléments de la correspondance postale ainsi que la plupart des disciplines artistiques. Ce terme recouvre l’ensemble des créations artistiques voyageant à découvert par la poste, comportant une adresse, un timbre et ayant été oblitérées. En fait, pour définir le concept de Mail-Art, il suffit de mieux comprendre les mots clefs qui peuvent le qualifier : populaire, simple, quotidien, détourné, gratuit, international, …
Nous vous proposons donc de vous exprimer à travers un Art populaire qui, par principe, passe par la Poste et est, de ce fait et paradoxalement, avalisé par l’officialité. Conjuguons donc notre mauricianité à l’infini et sous toutes les formes. Une simple enveloppe artistique traitée selon les choix et les formats de l’artiste et qui ne se doit qu’à une contrainte fondamentale, en l’occurrence :
le passage obligé par la Poste et l’arrivée à bon port au musée.
En fonction du nombre d’œuvres reçues, chaque artiste pouvant en réaliser plusieurs, nous projetons de présenter une exposition temporaire au sein du Musée et de créer un événement culturel autour des œuvres envoyées par courrier.
En dehors de la contrainte mentionnée plus haut, le choix de traitement du sujet demeure totalement libre, humour, politique, détournement, caricature, abstraction, tous les moyens seront bons pour conjuguer notre réflexion sur un mode postal, en créant un événement culturel commun… hors du commun.
Chaque œuvre/enveloppe ne pourra se voir exposée qu’au recto, mais des œuvres/paquets seront aussi les bienvenues, proposant un traitement tridimensionnel. Le seul point commun devant être le passage par la postComme aucune lettre ni aucun paquet ne seront ouverts, le contenu n’important pas, l’œuvre d’Art étant l’enveloppe ou le paquet eux-mêmes, la mention de l’expéditeur devra impérativement figurer sur la lettre ou le paquet.
Bien sûr, à réception, le musée se réserve le droit de sélectionner les œuvres à exposer, cela, non dans un esprit de censure, mais plutôt par souci d’équité entre les exposants et dans la recherche évidente d’une qualité de l’exposition visée. Il est à noter que les œuvres envoyées ne seront pas restituées. Les références fournies par l’expéditeur seront celles qui seront mentionnées lors de l’exposition.
Si certains artistes veulent s’assurer de la bonne réception, rien ne les empêche de procéder à des envois en recommandé avec accusé de réception, en effet, les envois non reçus ne pouvant, par définition, pas être exposés. L’originalité d’exécution ou le format ne doivent en aucun cas empêcher l’acheminement à bon port.
Le Mail-Art pratiqué sur une grande échelle et concernant la plupart des artistes mauriciens, avec une exposition d’envergure relative à un Art postal célébré dans le monde entier, voilà un véritable défi culturel que nous vous lançons donc en partage. En fonction du nombre d’envois et, comme dirait le philosophe, du sérieux de l’intention, le musée se battra coûte que coûte pour qu’un catalogue puisse paraître. Il va de soi que toute œuvre envoyée et exposée suppose sa présentation au sein du dit catalogue au cas où celui-ci trouverait financement. Il va sans dire que l’exposition sera d’accès libre et gratuit. Nous ne saurions trop insister auprès de tous nos compatriotes mauriciens vivant à l’étranger ou tous les amoureux de Maurice en général, afin d’utiliser cette opportunité d’expression de leur attachement au pays.
Tout envoi doit obligatoirement être adressé avant la date limite du 31 mai 2012 à
Exposition Mail Art
Blue Penny Museum
Le Caudan Waterfront
Port-Louis
Ile Maurice

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>