nav-left cat-right
cat-right

Bazar

Bazar

baz1Du 6 juillet au 8 septembre prochains, le Blue Penny Museum présentera une exposition relative au BAZAR. Le bazar, quel qu’il soit, est au cœur de la Cité et de notre culture mauricienne. Par les relations quotidiennes que nous entretenons tous avec lui, c’est tout un fonds visuel, imagé, sonore et même olfactif, tout un patrimoine viscéralement lié à notre identité commune, que nous exposerons avec fierté.
Joignant des œuvres d’Art contemporain à des photographies anciennes ou des objets typiquement associés au bazar, cette exposition se propose de faire entrer symboliquement au sein du Musée, l’ensemble du Bazar, afin de lui donner ses lettres de noblesse.
Faizal Dilloo, Frederique Cerafinn, Nasreen Banu Ahseek, J. Yves David, Pino Ragusa, Malika Dhurn-Teeluck, Paolo Alleaume et Riaz Auladin, huit artistes qui ont chaleureusement accepté de traiter le sujet du Bazar par le truchement de leur art en nous en transmettant diverses facettes… Huit façons différentes de composer cet élément commun à tous les Mauriciens.
Le bazar est un des rares lieux où peuvent se joindre indistinctement toutes les composantes de la population Baz2mauricienne… et même les touristes qui le visitent souvent. On y parle volontiers créole, on y trouve les produits locaux, on y côtoie les marchands qui harangue la foule, vantant les mérites de la marchandise. On y voit des étals couverts de fruits et légumes à perte de vue, on y sent toutes sortes de parfums et épices. On s’y donne rendez-vous, on y conçoit les festins de mariages ou les repas de famille, on peut même y manger sur place… On y trouve toutes sortes de commerces tels que les marchands d’aloudas ou les marchands de tisanes, les marchands de poutous, les marchands de brèdes de toutes sortes, etc.
Baz3Le bazar forme ainsi un pilier indispensable de notre être-ensemble, de notre accorité. C’est aussi le lieu où se rencontrent directement l’offre et la demande, mettant en contact marchands, agriculteurs, consommateurs, l’endroit où se fondent des exigences et où se négocient les prix, le lieu de toutes les tractations. Etales, échoppes, bancs, tables, gonis, permettent à la foule des manœuvres, agents, grossistes, détaillants, courtiers, ou plus simplement travailleurs et autres enflés, d’y gagner leur salaire du lever au coucher du soleil. Le bazar est aussi un haut lieu de notre économie et l’un des plus anciens.
Nul doute qu’en ce cinquantenaire de notre Indépendance, le célébrer, c’est aussi promouvoir une certaine reconnaissance pour cette institution à laquelle nous devons tant…

Exposition du 6 juillet au 8 septembre 2018.
Blue Penny Museum. Accès gratuit, tlj, sauf dimanches et jours fériés, de 10h à 16h30

Baz4

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>