nav-left cat-right
cat-right

KANN

KANN

Kann invite

KANN

Exposition gratuite au Blue Penny Museum,

du vendredi 23 mars au samedi 12 mai 2018

                         Avec Deepa Bauhadoor et Marina Carter

K1

L’Histoire de l’Ile Maurice est liée à l’Histoire de la canne à sucre. Il ne s’agit pas seulement là de l’immense part prise par cette plante dans notre économie, mais tout autant sinon plus, de l’image mentale presque emblématique qu’elle constitue désormais dans notre inconscient collectif. Imaginer l’Ile Maurice sans canne serait proprement impossible, tant elle nous accompagne au quotidien et rythme même les saisons de notre paysage commun.

C’est donc avant tout de patrimoine qu’il s’agit, d’un symbole fort de notre identité collective façonné par des générations de laboureurs, femmes et hommes, qui ont K2oeuvré à la sueur de leurs fronts afin d’extraire de la terre le sucre souvent amer de leur difficile subsistance.

Objet de conflits et d’Histoire, la canne est aussi et toujours l’image de l’Ile Maurice d’aujourd’hui, certainement avec le bleu turquoise de nos lagons, la vision verdoyante que les étrangers emporteront toujours de notre pays à leur retour chez eux…

Cette plante, simple herbe géante, presque subliminale de notre culture, façonne ainsi notre Ile Maurice intérieure, autant qu’elle fut elle-même façonnée par nous, au point qu’il devient impossible de nous en dissocier.

Kann, c’est une exposition qui vise à recomposer ce paysage mental en mêlant à l’Histoire sa version artistique contemporaine. D’un côté, Deepa Bauhadoor, artiste d’aujourd’hui qui reconstruit et recompose à sa façon le projet K3esthétique d’une histoire naturelle dépassée et sublimée et dont les brosses semblent patiemment reproduire le mouvement des cannes elles-mêmes. De l’autre, Marina Carter, historienne, qui tente de restituer par le verbe le dur travail des laboureurs anonymes.

Gravures anciennes, photos jaunies tout comme reconstructions contemporaines, juste pour nous dévoiler, le temps de notre indépendance et de ses 50 ans, comment cette plante a pu se conjuguer avec notre quotidien à tous, nous, les Mauriciens.

Elle a influencé nos poètes et nos romanciers, elle inspire aujourd’hui nos artistes, la canne, recouvrant la majeure K4partie du territoire physique de l’île par son manteau vert tendre, par-delà l’horizon que nous offre notre regard, fait bel et bien partie de notre Ile Maurice à tous.

 

 

 

 

 

 

 

Baudstamp

 

(c) MMag

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>